Dr.Ali KILIÇ et EVIN CICEK
 
Debat sur l’utisation d’armes chimiques contre le peuple du Kurdistan et la condamnation de  Saddam Hussein
Saddam Hussein jugé pour génocide
 
 
En 1988, dans la ville kurde d'Halabja, en Irak, 5 000 civils avaient trouvé la mort dans une attaque chimique irakienne. Ce massacre fera l'objet d'une procédure séparée. 

		(Photo : AFP)
 
 
EVIN CICEK-selon RFI -A l’ouverture de l’audience devant le Haut tribunal pénal irakien, le juge principal Abdallah-al-Ameri, un musulman chiite, a demandé aux accusées de s’identifier comme il est d’usage dans n’importe quel jugement. Saddam Hussein, qui s’est présenté comme «président de la République d’Irak et commandant en chef des forces armées», a accusé le magistrat d’être présent dans le tribunal «au nom de l’occupant, pas au nom de l’Irak». Il a ensuite refusé de dire s’il plaidait coupable ou non coupable face aux accusations de génocide. Les six autres accusés ont fait de même.
Le juge a tranché, prêtant un plaidoyer non coupable à Saddam Hussein et à ses co-accusés : son cousin, Ali Hassan al-Majid dit «Ali le chimique», l’ancien directeur du renseignement militaire, Sabir al-Douri, l’ancien gouverneur de Mossoul, Taher al-Ani, l’ancien ministre de la Défense, Sultan Hashim al-Tai, et les anciens directeurs des opérations et du renseignement pour la partie orientale de l’Irak, Hussein Rashid al Tai et Farhan al-Joubouri.
Le procureur Mounkithe al-Faroun a accusé Saddam Hussein et ses six co-accusés d’avoir provoqué la mort de 182 000 personnes, lors de campagnes militaires contre la population du Kurdistan irakien. Il a aussi souligné dans l’acte d’accusation préliminaire que «de nombreuses armes chimiques ont été utilisées, des milliers de villages rasés, des enfants séparés de leurs parents. Des femmes ont été emprisonnées, violées et torturées. Seule la fierté et la dignité du peuple ont survécu». En entendant ces accusations, le président déchu s’est emporté, menaçant de «pourchasser» le procureur, exigeant des preuves concernant les viols commis par ses troupes.
L’opération al-Anfla constituait une vaste campagne de répression contre la population du nord de l’Irak, après le soulèvement des mouvements rebelles kurdes, notamment de l’Union patriotique et du Parti démocratique du Kurdistan. Saddam Hussein avait donné les pleins pouvoirs à son cousin Ali Hassan al-Majid, ancien chef du Commandement nord, qui a déclenché au moins huit opérations de grande envergure contre la population kurde en utilisant des armes chimiques et neurotoxiques, notamment du gaz moutarde, d’où son surnom Ali le chimique.
Des rapports d’autopsie de victimes des bombardements chimiques seront présentés au tribunal, tout comme des photos de charniers et de fosses communes. Une procédure séparée va être ouverte concernant le gazage de 5 000 kurdes dans le village d’Halabja. Mais au total, des rapports d’organisations humanitaires internationales ainsi que les témoignages des survivants révèlent que plus de 100 000 civils Kurdes, dont un grand nombre de femmes et d’enfants, ont été tués par les troupes gouvernementales irakiennes lors des opérations al-Anfal.
Saddam Hussein et ses collaborateurs sont également accusés d’avoir provoqué la destruction de plus de 2 000 villages kurdes, lors d’attaques aériennes et de pilonnages à l’artillerie lourde, ce qui a provoqué aussi un nombre incalculable de réfugiés. A l’époque, Bagdad justifiait ce bain de sang en affirmant que les rébellions kurdes pouvaient profiter à l’Iran en guerre avec l’Irak entre 1980 et 1988. Ce conflit a lui aussi provoqué des centaines de milliers de victimes des deux cotés. Il a vu des armes chimiques utilisées, à une époque où le régime de Bagdad était toléré par Washington.
L’ouverture du procès d’al-Anfal était très attendue par la population du Kurdistan qui a observé lundi matin cinq minutes de silence, en mémoire des victimes. «Anfal est l’épisode le plus tragique de notre histoire. Les Kurdes du monde entier vont enfin voir Saddam face à ses juges», a déclaré un responsable du gouvernement régional kurde. Mais le principal avocat de la défense, Khalil al-Doulaimi, a dénoncé le caractère «illégal» du procès, accusant le tribunal d’être soumis «aux forces d’occupation».
Ce procès doit s’achever en décembre, mais le 16 octobre prochain, le tribunal de Bagdad devra rendre le verdict du premier jugement de Saddam Hussein, concernant l’affaire de Doujaïl, le village sunnite où 148 civils ont été massacrés en 1982, après un attentat contre le convoi présidentiel. Saddam Hussein et ses co-accusées risquent la peine de mort.”
A la lumière de cette interpretation , je pense que il est le temps d’informer l’opinion publique mondiale  ssur la conférance de Paris et la condamnation de Saddam Hussein et  je veux aller plus loin. Comme vous avez ecrit un livre  en septembre 1988 j’aimerai commencer de cette date.Car  nent quarante pays vont se reunir a Paris sur le probleme des armes chimiques.Vous le savez les 16 et 17 mars 1988 a Halabja, au Kurdistan d'Irak, 1'utilisation des armes chimiques contre le peuple Kurde a tue 6000 personnes et blesse 7000 autres. La dictature irakienne le 19 juillet 88 a reutilise des armes. Ces attaques ont fait 1900 tues et 5000 brules, 250 morts chez les peshmergas et 130.000 personnes se sont refugiees au Kurdistan de Turquie? Quelle est votre premiere re-flexion?
 
Dr. A.KILIÇ- Tout d'abord, 1'utilisation d'armes chimiques et nucleaires ou classiques est un crime contre 1'humanite.Ce sont des crimes contre les peuples et contre la paix mondiale.Mais les crimes commis par les regimes irakien et iranien contre mon peuple, sont devant mes yeux dans la solitude de Halabja, Haute cite de la resistance dans les zones liberees du Kurdistan , aux portes du ciel,cette ville Kurde est disparue eternellement par une mort chimique, avec elle disparue 6000 etres humains, la musique populaire kurde, Ies conteurs d'Eli Heriri, d'Ahmede Xani, de Meleye Cizere, d' Ereb Semo avec Halabja est disparue toute une civilisation millenaire, en nous laissant un pays divise, dechire,brule,rebrule, bombarde, abandonne sous les napalms et d'armes chimiques , nucleaires.« La mort toujours » nous « attendra » la mort chimique« et le neant sera egal pour » ceux qui ont «fini de vivre aujourd'hui pour celui qui est la mort il y a des mois et des annees» au Kurdistan. « Une morte, non, beaucoup de morts arrivaient a chacun » disait Neruda, « Chaque jour une morte menue».Mais Halabja morte cherchera-t-elle « a se perpetuer et a etre immortelle»? et le peuple Kurde de demain connaitra-t-il la mort de Mahabad et la mort de Halabja comme sa propre mort? A-t -il le droit de preparer la meme mort pour les regimes iranien, irakien et turc? Si oui, un monde sans les Kurdes et le Kurdistan ne signifiera d'autre chose que la mort d'une chanson de notre sang qui vaincra leurs armes . C'est la seule reponse a la question fondamentale de la philosophie du crime: soit le peuple kurde emportera la victoire sur la mort, soit la mort chimique descendra du ciel sur le Kurdistan.Les juges du monde pourront-ils juger ces actes?Si oui, selon quel droit international?
 
EVIN  CICEK -Vous parlez de la philosophie du crime.D'abord comment la philosophie pose la question du crime? Y-a-t-il une philosophie du crime? Si oui, qu'est-ce qui diversifie la philosophie du crime et celle de criminologie? Autrement dit les crimes contre 1'humanite et les crimes contre les peuples peuvent -ils etre 1'objet de la philosophie? Quel rapport etablir entre la philosophie et les crimes? En d'autres termes, les crimes commis contre le peuple kurde pourront-ils etre 1'objet de la philosophie?
 
Dr.A.KILIÇ-Absolument. A ce sujet le Philosophe Francois Dagognet prenant la parole a 1`ouverture du Colloque au Creusot organise par 1'Institut Jean Babtiste Dumay, en accord avec 1'inspection generate de philosophie et le departement de philosophie de 1'Universite de Bourgogne. sur la « Criminologie et Philosophies du crime » avait insiste sur la preoccupation des savants et des philosophes. Mais 1'utilisation technologique du savoir scientifique est un phenomene de culture dans la mesure ou elle est aussi un processus du developpement de 1'homme lui-meme. On le sait bien que sous le capitalisme la transformation de la science en force force productive directe est liee au mouvement du capital fixe et a la separation de la science du travail. Ainsi Marx dans 1'Histoire des doctrines economiques pose 1a question. « Un philosophe produit des idees, un poete des vers, un pasteur des sermons, un professeur des manuels, etc. Un criminel produit des crimes.»(1). Si 1'on considere d'un peu plus pres le rapport qui existe entre cette branche de production et 1'ensemble de la societe, on reviendra de bien des prejuges dit Marx.Le criminel ne produit pas seulement des crimes, mais encore le droit criminel, le professeur qui fait des cours sur le droit criminel et jusqu 'au manuel inevitable ou ce professeur condense son enseignement en vue de la verite. Il y a done augmentation de la richesse nationale, sans compter le plaisir de 1'auteur. Le criminel produit en outre 1'organisation de la police et de la justice criminelle, les agents, les juges, les bourreaux, les jures, les diverses professions qui constituent autant de 1'esprit, creant de nouveaux besoins et nouvelles manieres d'y satisfaire. La torture a elle seule a donne lieux aux inventions mecaniques les plus ingenieuses et occupe une foule d'honnetes ouvriers a la production de ses instruments. Le criminel produit une impression, soit morale, soit tragique;il rend ainsi service au mouvement des sentiments moraux et esthetiques du public. En dehors des manuels sur le droit criminel, du code eriminel et des legislateurs, il produit de Fart, de la litterature, des romans, voire des tragedies.»(1). Posant la question en matiere des marchandises, Marx arrive au resultat que le travail a non seulement cree 1'homme et constitue au long de 1'histoire le critere essentiel d'humanisation de la nature et de l'homme lui-meme, mais demeure aujourd'hui aussi 1'indice essentiel de sa maturite sociale.
     EVIN  CICEK  Mais vous actuellement comment posez-vous la question?
 Dr A.K1LIÇ  je pose d'abord la question sur le plan scientifique: Un physicien nucleaire produisant 1'atome,ne produit pas seulement 1'activite scientifique de 1'utilisation pacifique de 1'energie atomique, mais iI cree aussi 1'utilisation militaire de celle-ci, finalement il produit la mort des autres.Autrement dit, le developpement de la physique atomique en tant que recherche scientifique qui s'appuie aujourd'hui sur les fondements solides de la physique dite "classique " n'a pas seulement diversifie les branches scientifiques de la physiques atomique,mais elle a aussi modifie le rapport et le caractere de la production de 1'energie atomique qui a donne lieu a la division du monde des pays qui possedent I'arme nucleaire et les pays qui ne la possedent pas ce qui pose a engendre une nouvelle interpretation dans la notion meme de la securite. En d'autre termes le meme developpement de la physique nucleaire n'a pas rendu la possibilite aux pays possedants d'utiliser des armes nucleaires, mais au contraire 1'utilisation de celle-ci a provoque non seulement un danger pour les pays non-possedants, mais aussi pour les pays possedants. IJ'utilisation des armes chimiques contre le peuple Kurde au Kurdistan pose une question se pose: Comment les scientifiques et les chercheurs peuvent etre a la fois des scientifiques responsables, et des criminels`? C"est la meme chose pour les dirigeants des pays concernes. Du point de vue de 1'1ethique de la science, ces problemes deviennent 1'objet de la philosophic.
EVIN  CICEK -Quelle est la responsabilite scientifique des savants et des scientifiques, memes des hommes d'Etat?
                           Dr A.KILIÇ- Du point de vue de la responsabilite scientifique et de 1'ethique de la science, les philosophes ont des taches a resoudre; d"analyser la situation concrete du monde, mettre fin la collaboration de la philosophie avec les milieux reactionnaires, conservateurs, distinguer tres radicalement la philosophie de la politique , eclairer les taches de la philosophic sur le plan theorique et pratique, determiner les normes et les principes des valeurs ethniques et philosophiques face au genocide des peuples et agir selon les principes de 1'ethique de la science, pour developper 1'humanisation des sciences.
 
La pratique scientifique a double sens: D'une part la science modifie les conditions de vie et de 1'homme.Flle n'a change seulement les conditions objectives et subjectives mais les moyens, les instruments de la transformations de la societe. Nous pensons que devant cette situation la responsabilite des politiciens,des hommes d'Etat des savants et des philosophes grandit.Il s`agit dune ethique et de ses principes en matiere de la paix mondiale que regionale.L'autorite de la science doit etre utilise avant tout les principes de 1'ethique de la science parmi 1'opinion mondiale. Car 1'ethique de la science ne suffit pas a elle meme et n’est pas en mesure de remplir la fonction de regulateur essentiel de la connaissance scientifique et philosophique ou politique. Pour etre efficace, les prineipes ethiques de la science doivent non seulement denoncer les criminels de guerre, pour traduire la volonte de paix des peuples, mais aussi de lutter contre la militarisation de la science.
EVIN  CICEK Que signifie 1'arme chimique et nucleaire? Quels sont des moyens de production et quels sont des pays producteurs d'armes chimiques?
 
Dr A.KILIÇ-'-L'arme chimique est, au meme titre que 1'arme nucleaire, une arme d'extermination massive. Autrement dit, les armes chimiques sont sans doute, parmi les plus anciens types d'armes d'extermination massive. Mais 1'arme chimique se distingue par le fait qu'elle tue les forces vives en laissant intactes les constructions et les biens materiels, aussi est-elle un complement substantiel aux armements nucleaires qui constituent le noyau du programme militaire americain, franyais,allemande et anglais.La particularite de 1'arme chimique, tout comme 1'arme a neutrons, est selon les strateges du camp imperialiste, d'une grande efficacite pour la realisation des plans agressifs, prevoyant aussi la conquete de territoires en gardant leurs infrastructures intactes. Tous le monde salt que le camp imperialiste cree de nouveaux types d'armes chimiques, notamment 1'arme binaire,qu'il met en place un vaste reseau de depots pour ces armes sur les territoires d'autres peuples, les approchant ainsi de leur lieu d'emploi eventuel.Le programme binaire a ete mis au point en collaboration avec la Grande Bretagne, la RFA, 1'Australie et la France.
                     En effet, on connait 1'influence des armes chimiques depuis la premiere Guerre Mondiale. Avant Hiroshima et Nagasaki, les matieres toxiques ont ete utilisees pour la premiere fois par les allemands contre les troupes franqais le 22 avril 1915 date qui coWCide avec le genocide du peuple arrnenien. L'utilisation des armes chimiques contre le peuple kurde par le gouvernements irakien et iranien West done pas une application nouvelle.
 
De nos jours les pays capitalistes et les Etats -Unis en tete disposent de 1'arsenal chimique le plus important au monde.Le 8 fevrier 1982 le President Reagan a rendu publique sa decision de realiser un programme de rearmement chimique echelonne sur plusieurs annees.l0 milliards de dollars doivent y etre consacres.L'administration americaine a commence a equiper les bombardiers b-52 de missiles nucleaires de croisiere de grande portee ( jusqu'a 2600 km). Vers 1989, les Etats Unis disposeront d'environ 200 bombardier strategique B-IB va devenir operationnel.I1 est envisage de construire dans les annees 90 plus de 130 nouveaux bombardiers strategiques « invisibles » avec l'utilisation de la technologic Stealth, assurant une attaque discrete. Le Pentagone a demande 1 milliard 126 millions de dollars pour le seul exercice 1985 ( en 1983, 705 millions de dollars avait deja ete alloues aux armements chimiques. Le programme prevoit la production massive de nouveaux procedes d'utilisa­tion et la construction d'entrepots d'armes chimiques a 1'etranger. Il est prevu de porter de 3 a 5 millions le nombre des munitions chimiques. En mettant en place leur programme d'extension des armements chimiques, les Etats Unis delivrent regulierement a 1'Iraq et a 1'Iran. En 1987 dans la ville de Tokme au Kurdistan Sud on a identifie des bombes : S-1 XM - 28 E2 / 6 -53 / TC 120 ( USA).
 
Les allies des Etats Unis au sein de 1'OTAN participent act ivement a leurs preparatifs de guerre chimique en Europe. Possedant un puissant potentiel scientifique et technique dans cc domaine, la Grande Bretagne est en quelque sorte un centre de recherches charge de trouver de nouvelles S.T. Ce sont precisement les Britanniques qui ont synthetise les premieres substances toxiques . VX neuroparalysante et CS la cymogene, mis au point leur technologic et transmis celle-ci aux Etats Unis pour leur production. On poursuit en Grande-Bretagne des travaux portant sur la recherche de nouvelles S.T. hyperdeleteres. Mais 1'industrie chimique britannique est a meme de lancer rapidement la production des substances toxiques et composants des munitions binaires.La France possede ses propres armes chimiques et maintient leurs stocks a un niveau relativement eleve. Bien que les Accords de Paris de 1954 lui interdisent de posseder sa propre arme chimique .
EVIN  CICEK -Est-ce que cela est compatible avec le Droit International?
Dr A.KILIÇ- Absolument pas.D'abord le droit international exige categoriquement des parties belligerantes, en cas de conflit arme, ne diriger les operations militaires que contre les forces armees et les et les ouvrages militaires.Il est interdit d'exterminer la population civile et les ouvrages civils.. C'est ainsi que le procureur general d'Angleterre Hartley Shawcross au proces de Nuremberg a declare: « Et c'est ainsi qu' a ete commis le principal crime de guerre, par son ampleur et son intensite dont ces hommes sont accuses: la violation des tous regles du droit de la guerre les plus solidement etablies et les moins discutees qui veulent que les non-combattants ne doivent pas etre 1'objet direct des operations militaires.» L'utilisation des armes chimiques et les crimes 1.Les crimes de guerre
En effet,         le declenchement d'une guerre d'agression contre le peuple Kurde par 1'Irak, 1'Iran et la Turquie et futilisation d'armes chimiques est une violation de la regle du droit international.Ce sont des crimes de guerre, des crimes contre 1'humanite et contre la paix, contre les peuples en un mot est un genocide.
Les crimes de guerre sont definis par le statut de Nuremberg de la maniere suivante:
<< Les violations         des lois et coutumes de guerre. Ces violations comprennent, sans y etre limitees, 1'assasinat, les mauvais traitements et la deportation pour des travaux forces, ou pour tout autre but, des 'populations civiles dans les territoires occupes,..l'execution des otages, le pillage des biens publics ou prives, la destruction sans motif des villes et des villages.. ou les mauvais traitements des prisonniers de guerre ou des personnes en mer, 1'execution des otages, le pillage des biens publics ou prives, la desctruction sans motif des villes et des villages ou -la--d6vastation que ne justifient pas les exigences militaires.» de plus Le 14 juin 1967, le Conseil de Securite de 1'O.N.U. a adopte une resolution indiquant specialement que les droits fondamentaux et inalienables de 1'homme doivent etre respectes meme au cours d'une guerre. Cependant, les conflits armes, declenches par les pays imperialistes et colonialistes, degenerent en genocide, c'est-a- dire, en extermination physique de peuples entiers. Lidice en Tchecoslovaquie, 1'Ouradour-sur­Glane en France, Khaty en U.R.S.S., Son My au Vietnam, les Villages Kurdes a Dersim en 1938,1es villages palestiniens de Sabra et Chatila et la destruction totale de Halabja au Kurdistan, sont avec des dizaines et des centaines d'autres villages du Kurdistan et villes detruits accusent les imperialistes, les colonialistes.
EVIN  CICEK Que pensez vous de 1'initiative du President Mitterrand tenue à cette epoque?
Dr A.KILIÇ         D'abord j’ai salue et critiqué dans une recherche que j’avais  faity le 24 septembre 1988  1'initiative du President de la Republique. Cela est conforme a la pensee philosophique et politique du President. Elle est aussi la suite dune politique mondiale de la Paix menee par la France et par le Monsieur le President. Je m'exprime.Participant au Sommet de 1'OTAN, a Bruxelles, President Mitterrand a indique que « La France souhaitait 1'ouverture de negociations le plus tot possible sur les forces conventionnelles et 1'acceleration des negociations sur les armes chimiques .»(H,2/3I88,p.3). Sans doute la France est grand pays, a un role tres important dans la politique mondiale. Elle a sa propre diplomatie et ses alliees dans le monde plus particulierement au Moyen et au Proche-Orient ou se deroule des conflits regionaux les plus terribles, ou les armes chimiques sont utilises recemment.
Dans « .....la guerre entre 1'Irak et Nran, la diplomatic franyaise persevera dans la continuite que j'avais moi-meme assumee en 1981, ecrivait le President Mitterrand dans sa Lettre a tous les franVais,(2) la recevant des mains de mon predecesseur. La France ne se reconnaissait aucun ennemi au Moyen -Orient, mais depuis 1976, etait liee a 1'Irak par fournitures d'armement, maintenues apres le declenchement de la guerre. L'Iran jugeait par la que nous ne pouvions rester indifferents a la rupture de 1'équilibre traditionnel entre le monde persan et le monde arabe, au detriment de cc dernier.»(2).
Dans la meme Lettre Monsieur le President de la Republique a ecrit que: « De temps a autre, un evenement de caractere exceptionnel oblige les chefs d"Etats et de gouvernement a debattre de problemes extra europeennes: conflit israelo-arabe, guerre Irak- Iran, atteintes aux droits de 1'homme.»
Si la logique politique du President est affirmative et juste , alors, «La France ne reconnaissait aucun ennemi au Moyen Orient » elle est donc 1'amie de tous les peuples du Moyen et du Proche Orient y compris du peuple Kurde. Mais, la pratique a confirme que la France n'a pas cesse de fournir des armes chimiques aux ennemis du Peuple Kurde alors dans cc cas, la politique de la France en matieres de vente d' armes chimiques ne represente aucune amitie pour la lutte du peuple Kurde. Une question se pose la France a-t-elle le droit de delivrer les armes chimiques interdites par les Conventions Internationales aux Etats qui partagent le Kurdistan entre eux et qui sont prets a sacrifier ce peuple? Certes,La France en tant qu'une grande puissance est et reste« Fidele a ses alliances et forte de sa propre strategie autonome, fondee sur la dissuasion nucleaire » mais qu"est-ce qui nous permet de dire que demain dans le cas de la victoire de la revolution du Kurdistan la France " maintiendra sa regle d'or» au Moyen Orient? Autrement dit si 1a politique de la France entre dans la logique des complexes militaro-industrielles, trouvant manifestement son compte dans 1'existence de 1a guerre au Moyen -Orient alors sa politique sera en contradiction avec 1'interets des peuples opprimes et avec 1'amitie entre les peuples en tant q"une valeur universelle comme garantie de la paix mondiale.
EVIN  CICEK -Quelles sont vos propositions et quelles sont les conclusions a votre avis?
Dr A.KILIÇ-, D'abord, je suis un chercheur,je m'occupe avec la philosophie des sciences. L'initiative de Paris a un caractere international situe dans la politique mondiale.J'approche a la question du point de vue des principes de 1'Ethique de la Science et de la pratique scientifique.Je me permets de resumer le probleme pour tirer les cinq conclusions.cela exprime le caractere philosophique de mes propositions. Et je repete Le 14 juin 1967, le Conseil de Securite de fO.N.U. a adopte une resolution indiquant specialement que les droits fondamentaux et inalienables de 1'homme doivent etre respectes meme au cours d'une guerre. Cependant, les conflits armes, declenches par les pays imperialistes et colonialistes, degenerent en genocide, c'est-a- dire, en extermination physique de peuples entiers. Lidice en Tchecoslovaquie, 1'Ouradour-sur- Glane en France, Khaty en U.R.S.S., Son My au Vietnam, les Villages Kurdes a Dersim en 1938,1es villages palestiniens de Sabra et Chatila et la destruction totale de Halabja au Kurdistan, sont avec des dizaines et des centaines d'autres villages du Kurdistan et villes detruits accusent les imperialistes, les colonialo-fascistes irako-iraniens, turcs des crimes contre les peuples.
Le droit international exige categoriquement des parties belligerantes, en cas de conflit arme, ne diriger les operations militaires que contre les forces armees et les et les ouvrages militaires.II est interdit d'exterminer la population civile et les ouvrages civils. Apres les criminels nazis, ce sont des dirigants irakiens et iraniens ( aussi israeliens et les Turcs) ont meconnu cette loi. C'est ainsi que le procureur general d'Angleterre Hartley Shawcross au proces de Nuremberg a declare: « Et c'est ainsi qu' a ete commis le principal crime de guerre, par son ampleur et son intensite dont ces hommes sont accuses: la violation des tous regles du droit de la guerre les plus solidement etablies et les moins discuteses qui veulent que les non-combattants ne doivent pas etre fobjet direct des operations miliraires.»
Les allies des Etats Unis au sein de l’OTAN participent activement a leurs preparatifs de guerre chimique en Europe. Possedant un puissant potentiel scientifique et technique dans ce domaine, la Grande Bretagne est en quelque sorte un centre de recherches charges de trouver millions de dolards avait deja ete alloues aux armements chimiques. Le programme prevoit la production massive de nouveaux procede d'utilisation et la construction d'entrepots d'armes chimiques a 1'etranger. Il est prevu de porter de 3 a 5 millions le nombre des munitions chimiques. En mettant en place leur programme d'extention des armements chimiques, les Etats Unis les delivrent regulierement a 1'Iraq et a 1'Iran. En 1987 dans la ville de Tokm6 au Kurdistan Sud on a identifi6 des bommes : S-1 XM - 28 E2 / 6 -53 / TC 120 ( USA).
Ayant declenche un conflit arme entre 1'Irak et fIran, les puissances imperialistes et colonialistes multiplient, au cours de ce conflit,les crimes graves.L'emploi des armes chimiques et bacteriologiques a suscite une large condamnation, la colere et 1'indignation des peuples. Cependant, 1'imperialisme a fait de ce type d'armes un redoutable moyen d'extermination massive des etres humains dans les conflits armees declenches par lui.Prenons ne fut-ce qu'un exemple: L'Indochine, les de nouvelles S.T. Ce sont precisement les Britanniques qui ont synthetise les premieres substances toxiques : VX neuroparalysante et CS la cymogene, mis au point leur technologie et transmis celle-ci aux Etats Unis pour leur production. On poursuit en Grande-Bretagne des travaux portant sur la recherche de nouvelles S.T. hyperdeleteres. Mais 1'industrie chimique britannique est a meme de lancer rapidement la production des substances toxiques et composants pour les munitions binaires.La France possede ses propres armes chimiques et maintient leurs stocks a un niveau relativement eleve. Bien que les Accords de Paris de 1954 lui interdisent de posseder sa propre arme chimique .
Mais aujourd'hui la production des armes chimiques est au coeur du debat politique.« Les militaires ont mis au point differents procedes d'emploi des armes chimiques » annoncait le quotidien L'Humanit&Des avions peuvent larguer sous forme de bombes ou par epanage. L'artillerie peut tirer sous forme d'obus 155 milimetres. La rumeur de Tarbes fait etat a leur sujet d'une commande de 300.000 unites qui aurait ete passee a la societe Luchaire, ce -qui ne surement pas sans rapport avec la-recente flambee du cours de 1'action Luchaire en bourse.Mais les militaires vont prochainement disposer d'un moyen de mettre en oeuvre la mort chimique avec le lance-roquettes multiple (LRM). L'engin a ete adopte developpe aux Etats-Unis. Monte sur un chassis chenille Bradley M270, il est capable de tirer douze roquettes de 222 milimetres en 60 secondes a pes 40 kilometres. C'est en 1984 que le LRM a fait son apparition dans le budger frangais de la Defense avec 1'inscription de 42.5 millions de francs d'autorisations de programme (AR). L'annee suivante, les credits de paiements (CP) selevaient a 10.3 millions, les autorisations de programme a 55 millions. Pour 1986, les PC passaient a 90 millions de francs, et le AP a 110.3 millions.»(H,2/03/88.p.2). Or, le mode de 1'utilisation de la roquette selon 1'Humanite emportera dans ses flancs des sous munitions qu'elle large au dessus de 1'objectif chimique de 142 milmetres.
Participant au Sommet de 1'OTAN, a Bruxelles, President Mitterrand a indique que « La France souhaitait 1'ouverture de negocia­tions le plus tot possible sur les forces conventionnelles et facceleration des negociations sur les armes chimiques .»(H,2/3/88,p.3). Sans doute la France est grand pays, a un role tres important dans la politique mondiale. Elle a sa propre diplomatie et ses alliees dans le monde plus particulierement au Moyen et au Proche-Orient ou se deroule des conflits regionaux les plus terribles, ou les armes chimiques sont utilises recemment.
 
« .....la guerre entre 1'Irak et 1'Iran, la diplomatie frangaise persevreera dans la continuite que j'avais mois-meme assumee en 1981, ecrivait le President Mitterrand dans sa Lettre a tous les fran~ais,(3) la recevant des mains de mon predecesseur. La France ne se reconnaissait aucun ennemi au Moyen -Orient, mais depuis 1976, etait liee a 1'Irak par fournitures d'armement, maintenues apres le declenchement de la guerre. L'Iran jugeait par la que nous ne pouvions rester indifferents a la rupture de 1'equilibre traditionnel entre le monde persan et le monde arabe, au detriment de ce dernier.»(3).
Dans la meme Lettre Monsieur le President de la Republique ecrit que: « De temps a autre, un evenement de caractere exceptionnel oblige les chefs d'Etats et de gouvernement a debattre de problemes extra -europeens: conflit israelo-arabe, guerre Irak- Iran, atteintes aux droits de fhomme.»
Si la logique politique du President est affirmative et juste , alors, «La France ne reconnaissait aucun ennemi au Moyen Orient » donc elle est 1'amie de tous les peuples du Moyen et du Proche Orient y compris le peuple Kurde. Mais, la pratique a confirme que la France n'a pas eesse de fournir des armes chimiques aux ennemis du Peuple Kurde alors dans ce cas, la politique de la France en matieres de vente des armes chimiques ne represente aucune amitiee pour la lutte du peuple Kurde. La question qui se pose la France a-t-elle le droit de delivrer des armes chimiques, interdites par les Conventions Internationales aux Etats qui partagent le Kurdistan entre eux et qui sont prets a sacrifier ce peuple? Si Bagdad utilise les armes chimiques contre le peuple Kurde « c'est qu'on les lui fournit ecrit le quodien 1'Humanite.(16/09/88,p.15) Il esxiste selon 1'Humanite, des marchands d'armes pour qui le Kurdistan est un camp d'experieneces. Depuis 1925, la Convention de Geneve interdit 1'usage de ces engins.La France est depositaire est depositaire de ce texte. Sa responsabilite est particulierement engagee.». Certes,La France en tant que grande puissance est et reste« Fidele a ses alliances et forte de sa propre strategie autonome, fondee sur la dissuasion nucleaire » mais qu'est-ce qui nous permet de dire demain dans le cas de la victoire de la revolution du Kurdistan que la France " maintiendra sa regle d'or» au Moyen Orient? Autrement dit si la politique de la France entre dans la logique des complexes militaro-industrielles trouvant manifestement au compte dans 1'existence de guerre au Moyen -Orient alors sa politique sera en contradiction avec finterets des peuples opprimes avec 1'amitie entre les peuples en tant que valeur universelle comme garantie de la paix mondiale.
Sans doute la revolution du Kurdistan vise et visera directement les interets de 1'imperialisme et du colonialisme dans la region, mettra fin a la presence des forces imperialistes et colonialistes au Moyen et au - Proche Orient. Car la revolution, est la seule garantie pour la liberation des peuples et la liberte et 1'indepandance du Kurdistan.En effet, la revolution ne servira pas seulement les interets des peuples opprimes de la region mais aussi ceux de tous les peuples colonisateurs y compris le peuple frangais et la classe ouvriere frangaise. En d'autres termes, le systeme socialiste mondial, la classe ouvriere dans les pays capitalistes et Ie mouvement de liberation nationale sonf ed forces fondamentares de la solidarite internationale dans falliance de cette revolution. Si la France veut maintenir « sa regle d'or» pour «le desarmement »et « pour la paix » pour developper un processus de detente internationale comme une e tape logique et indispensable sur la voie vers la creation d'un systeme de securite universel et sur; alors elle doit arreter la production des armes d'extermination massive, de cesser les ventes d'armes chimiques, et ne plus pratiquer d'essais nucleaires dans le Pacifique, de retierer sa presence militaire sur la terre des autres peuples et d'abandonner la tradition coloniale        Si la France veut aider au peuple kurde, aux autres peuples pour renforcement 1'amitie entre les peuples et pour creer des conditions necessaires, alors il est fortement possible que cela represente« un evenement de caractere exceptionnel » pour discuter       vraiment les droits de 1'homme dans le monde. Si non,la France comme les USA, 1'Angleterre,la RFA,s' oposera au progres social, au renforcement de la paix sur la Planete.Car, les USA, la RFA, Angleterre tentent d' arreter le cours de 1'histoire, de saper les positions du socialisme et des mouvements de liberation nationale, s'efforcent de coordonner leur strategie economique, militaire et ideologique, essaient de constituer un front commun pour lutter contre la liberation des peuples au Proche et au Moyen Orient.
EVIN CICEK – votre reflexion sur  les armes chimiques et l’URSS?
Dr Ali KILIC -Quant a 1'Union Sovietique qui veut arreterlaproduction d'armes chmiques qui attend une convention pour les detruire, malgre cela, si la confirmation de Mr.Demirer * concernant 1'identification des bombes ( B.O. KHT 6 n OPOXBOH / 3 AP 1) est juste,alors il ne faut pas seulement critiquer cette attitude de 1'Union Sovietique, mais aussi demander des explications necessaires des Autorites Sovietiques en matiere de leur politique. Car cela represente une contradiction fondamentale avec la politique exterieure d'un pays socialiste. Autement dit cette attitude West pas compatible avec le "respect des droits de 1'homme et des libertes fondamentales; de fegalite en droits des peuples
 
L'utilisation des armes chimiques et les crimes 1.Les crimes de guerre
En effet,     le declenchement d'une guerre d'agression contre le peuple Kurde par 1'Irak, 1'Iran et la Turquie et futilisation d'armes
chimiques est une violation de la regle du droit international.Ce sont des crimes de guerre, des crimes contre 1'humanite et contre la paix, contre les peuples en un mot est un genocide.
Les crimes de guerre sont definis par le statut de Nuremberg de la maniere suivante:
<< Les violations        des lois et coutumes de guerre. Ces violations comprennent, sans y etre limitees, 1'assasinat, les mauvais traitements et la deportation pour des travaux forces, ou pour tout autre but, des 'populations civiles dans les territoires occupes,..l'execution des otages, le pillage des biens publics ou prives, la destruction sans motif des villes et des villages.. ou les mauvais traitements des prisonniers de guerre ou des personnes en mer, 1'execution des otages, le pillage des biens publics ou prives, la desctruction sans motif des villes et des villages ou -la--d6vastation que ne justifient pas les exigences militaires
 disposer d'eux -memes" stipules par la Constitution de 1'Union Sovietique. Car nous considerons que 1'Union Sovietique ne doit pas porter atteinte à la securite d'aucun pays, d'aucun peuple que ce soit à 1'Ouest ou à 1'Est. Elle n'a pas de droit de menacer personne, d'aspirer à s'opposer à aucun Etat, à aucun peuple. Si 1'Union Sovietique desire vivre en Paix avec tous les pays, alors elle doit viser à assurer des conditions internationales favorables à renforcer les positions du socialisme mondial, à soutenir les peuples en lutte pour la liberation nationale et lo progres social, à prevenir les guerres d'agression, à parvenir au desarmement general et complet et mettre en pratique le principe de la coexistence pacifique entre Etats à regimes sociaux differents mais la presence des armes comme KHT 6 n PROXBOH utilisees au Kurdistan est un crime . Alors le peuple du Kurdistan a besoin le soutien
internationaliste de tous les peuples en premier lieu de 1'Union Sovietique.
« Demande par les deux pays belligerant du Golfe, un rapport de 1'ONU sur 1'utilisation d'armes chimiques a ete rendu public par un medecin militaire espagnol, le colonel Manuel Dominguez, le rapport  affirme que « des armes chimiques ont de nouveau ete employees tant en Iran qu ' en Irak » et que « les nombres des victimes civils augmente ». Apres s'etre rendu, entre le 28 mars et le 11 avril, dans plusieurs regions designees par les autorites iraniennes et irakiennes ecrit Charles Lescaut(4) notamment dans la ville frontaliere de Halabja, le colonel Dominguez a conclu que, des deux cotes de la frontiere, des personnes hospitalisees presentaient des effets d'yperite (gaz moutarde) et d'inhibiteur d'cetylcholineste rase, un agent toxique utilise frequemment dans la fabrication d'armes chimiques.« Cet enfant vient de mourir dans les bras de son pere ecrit le quotien L'Humanite-Dimance(15 04 88). Sous feffet de 1'Yperite, arme chimique plus connue sous le nom de gaz moutard.Sa peau recouvert Sun liquide marron. Cela se passe au Kurdistan, ou futilisation des armes chimiques par 1'Irak a fait entre trois mille et cinq mille victimes. L'Irak est 1'un des pays auxquels la France vend le plus d'armes.La France troisieme marchand de canon au monde, a decide 1'an dernier de consacrerd'ici à 1992 474 milliard de francs pour la fabrication d'armes nouvelles et en particulier d'armes chimiques.»Mais selon M.Perez de Cuellar « les nationnalites etaient difficiles à determiner, tant pour les armes pour les utilisateurs de celles-ci».
Lorsqu'on examine objectivement 1'utilisation des armes chimiques à Halabja, on arrive à determiner " les nationnalites " des armes chimiques ". Ce sont d 'armes chimiques frangaises utilisees par le nationalite des victimes n'interesse pas les responsables de 1'ONU. Alors on se demande à quoi sert le septicisme de M Perez de Cuellar en matiere des droits des peuples?Mr.Perez lui-meme sait bien que les droits des peuples sont encore asservis politiquement à la suite de circonstances historiques aneiennes ou par fois recentes. Comment pouvons nous imaginer apres le scandal nazi de Kurt Waldeim qu' un deuxieme secretaire de 1'ONU comme Mr de Cuellar n'a pas pu determiner 1'identite du peuple Kurde massacre à Halabja par les etats colonialistes irako-iranien utilisant d'armes chimiques deja identifiees ? Autrement dit qui pourra mieux defendre le respect des droits de 1'homme et des droits des peuples que Mr Perez s'il accepte la lutte pour la realisation des droits peuples est une realite de notre epoque et le droit de tous les peuples y compris du peuple kurde à 1'autodetermination et à 1'independance nationale est un principe fondamentale et universel qui etre respecte par tous en premier lieu par lui-meme?.Il faut rappeler au Secretaire General de 1'ONU que la Convention Internationale sur le genocide considerait qu'un tel crime est eonsomme lorsqu'on se trouve en presence d'actes de massacres ou de persecutions contre un groupement humain considere comme une entite nationale, ethnique ou religieuse Bref le fascisme, c'est cette guerre. La luttre contre le fascisme c'est la luttre contre la guerre et contre 1'extermination de millions de gens par les regimes fascistes, contre les etats imperialistes qui delivrent des armes chimiques en Irak et en Iran detruisent le peupe kurde.Le genocide perpetre par le regime fasciste de Saddam au Kurdistan Sud en Iraq est un exemple flagrant. Des milliers de Kurdes ont ete massacres par des armes chimiques delivrees par la France dont futilisation est strictement interdite par des Conventions Internationales. C'est une des barbaries affreuses de toute 1'histoire mondiale. Non seulement regime irakien, mais aussi le regime reactionnaire iranien a utilise des armes chimiques.
Le probleme est de savoir comment les savants, les scientifiques des pays occidentaux peuvent s'engager a la production des armes chimiques et nucleaires sans considerer 1'utilisation technologiques des connaissances scientifiques et qu'elles representent un danger sur la vie humaine? Cela depend de leur conception du monde, de 1'homme et de 1'ethique de la science des normes et des valeurs de 1'homme qu'ils defendent et pratiquent comme un principe de 1'ethique de la science. Nous considerons que la science et la technique d'aujourd'hui permettent d'assurer sur la terre une abondance de biens, de reunir les conditions materielles pour la prosperite de la societe pour un developpment harmonieux de 1'individus.Alors que les activites scientifiques des chercheurs des pays occidentaux en tant que , recherches scientifiques, valeurs crees par leurs capacites techniques et scientifiques sont utilises contre les peuples.--Ces pratiques ne sont pas compatibles avec les normes du Droit International.L'opinion publique mondiale sait quele Pacte de la Societe des Nations, la Declaration de 1927 sur ies guerres d'agression, le Pacte Briand- Kellogg (1928), les Conventions de Londres de 1933 interdisaient sans equivoque aux Etats de recourir à la guerre pour trancher leurs ligites, considerant que la guerre comme un crime contre les peuples? C'est precisement de ce postulat que se sont inspires les tribunaux militaires internationaux de Nuremberg et de Tokyo apres la Seconde Guerre mondiale, qui ont chatie les violateurs de cette norme de droit international.Mais de nos jours , le droit international contemporain classe les crimes contre les peuples non seulement le declenchement et la conduite d'une guerre d'agrresion, mais aussi toute propagande d'une telle guerre, toute utilisation des armes chimiques, est un crime les peuples, contre la paix internationale et contre 1'humanite. Mais     quelle est la reponse du droit internationa l,des savants, des chercheurs des dirigeants politiques des pays occidentaux face aux crimes de de notre siecle surtout face al'utilisation des armes chimiques contre le peuple Kurde? Si la Convention de Geneve interdit la production et la presence des armes chimiques " sur le territoire de chaque Etat participant, d'armes chimiques stock6es et leurs quantit6s, d'installations destinées A la fabrication d'armes chimiques et leurs capacit6s de
production         " alors quelle voie peuvent choisir les savants, les scientifiques pour liberer d'une part 1'humanite du fardeau des armes  d'extermination massives utilisees contre le Peuple Kurde et de la crainte d'une guerre chimique? Pouvonn-nous donner toute notre liberte scientifique et academique et scientifique a la disposition de la liberation des peuples, de la paix, de 1'amitie , de la fraternite et de la solidarite entre les peuples pour le droit a 1'autodetermination des peuples opprimes a disposer d'eux-memes ou bien a la creation de types nouveaux d'armes meutrieres qui aggravent le danger du conflit d'extermination mutuelle? Comment Secretaire General de 1'ONU peut mettre en oeuvre la Resolution de 598 sans considerer la solution a la question Kurde?Sinon, il faut tenir en compte deux sources de pouvoir: la premiere c'est 1'Etat avec les institutions que les Kurdes n’ont pas donc il n'y a pas d'un representant du Kurdistan a 1'ONU.
 
EVIN CICEK-quelle tait la valeur de la lettre du Dr 'Abdul Rahman Ghasemlou?
 
Dr Ali KILIC, j’avais transmis  et lu à l’époque  sur la Voix  du Kurdistan-à la Radio K LIBRE - Mais a ce sujet la Lettre d 'Abdul Rahman Ghasemlou, Secretaire General du Parti Democratique du Kurdistan d'Iran a Monsieur Javier Perez De Cuellar, Secretaire General de 1'ONU a propos de 1'acceptation de la resolution 598 du Conseil de Securite des Nations Unies prend une place importante particuliere dans la politique de la paix.La deixieme source c'est le peuple kurde lui-meme qui mene une lutte revolutionnaire pour le droit a fautodetermination et qui ne dispose pas d'aucune arme chimique. « Depuis neuf ans, La Republique islamique impose une guerre au peuple kurde du Kurdistan d'Iran non voulue par lui.En mars 1979 - cette a debute par des affrontements locaux pour se transformer ecrit Dr. Ghasemlou en aout de la meme annee, en guerre totale touchant 1'ensemble du territoire du Kurdistan iranien, qui compte plus de sept millions d'habitants.Elle a fait jusqu'a present plus de 40 000 victimes dans la population civile et des centaines de milliers de sans-abri, reduits a ferrance.»(5)
Les forces armees de la Republique islamique, par femploi d'armements modernes et sophistiques, selon Dr. Ghasemlou ont aneanti des dizaines de villages kurdes et cause d'importants degats aux centres economiques et a la population citadine.Pour reprimer le peuple , le gouvernement central a depeche sur place une armee de 200 000 hommes, dissemines dans 3000 bases, installees dans les villages et les montagnes.
« A 1'heure actuelle c ette region est totalement militarisee et transformee en une vaste caserne.» Alors que « les revendication de la population du Kurdistan d'Iran sont tres simples : 1'autonomie au sein de 1'Iran, lesquelles sont reconnues dans la Charte des Nations Unies. »
« Lorsque le 18 juillet dernier, le gouvernement iranien a accepte la resolution 598 du Conseil de Securite des Nations Unies, j’ajoute que Dr.Ghasemlou, le Parti Democratique d'Iran qui dirige le mouvement du peuple Kurde d'Iran, a accueilli favorablement cette decision. Des le debut du conflit Irak-Iran » le PDKI « s' est prononce pour 1'arret des hostilites et retablissement de la pais, denongant cette guerre absurde, comme contraire aux interets des populations des deux pays.
Tout en soutenant la fin des hostilites entre les deux belligerents, le PDKI, entant que parti politique responsable, « declare que la guerre n’est pas terminee        dans notre pays. Tant que les revendications legitimes du peuple Kurde ne seront pas satisfaites, 1'ensemble de 1'Iran et les frontieres irano-rakiennes ne connaitront pas la paix.»
La verite, c'est que non seulement notre pays le Kurdistan, mais aussi notre monde est menace par un danger qu'il n'a jamais connu au cours de son histoire. Les recherches scientifiques de differents pays, ainsi celles d'experts de 1 'ONU jouissant d'une grande autorite, attestent que 1'utilisation meme d'une partie des stocks d'armes nucleaires aurait des consequences reellement monstreuse pour 1'humanite et pour la nature vivante de notre planete.
Dans sa lettre           s 'adressee à Javier Perez de Cuellar Dr.Ghasemlou, Secretaire General du PDKI a precise tres clairement la politique de lutte de son parti de la maniere suivante:
« Actuellement vous tentez de retablir la paix sur les frontiers Iran-Irak, ce qui est aussi notre objectif, sachez qu'il est impossible que la paix soit effective dans cette region tant que la guerre au Kurdistan iranien se poursuit, meme les gouvernements des deux pays reussissent a s'entendre. En effet, des kilometres de frontieres communes aux deux pays sont tenues du cote iranien par les maquisards du Parti Democratique du Kurdistan d'Iran. Quelques milliers de Peshmergas seront toujours cabapbles de menacer la paix dans cette region.(.) Pour assurer une paix durable et la securite dans cette region, il est necessaire de prendre en consideration les conditions qui assureront la paix au Kurdistan, et dans le cadre de 1'application de la resolutions 598, il est fondamental que ce fait soit partie integrante des negociations.»
Alors dans ces conditions extremement dangereuses, leretablissement de la paix est-il possible sans tenir compte la realite du Kurdistan? Au moment ou le Secretaire General de 1'ONU annonce le cesse feu entre 1'Iran-Irak et en meme temps la guerre se poursuit contre le peuple Kurde par 1'armee des d'Iran et d'Irak? comment pouvons nous expliquer les limites de la guerre?
« Nous declarons clairement que dans le cas ou notre proposition ne serait pas prise en comte, vos efforts en faveurs de la paix ecrit Dr.Ghasemlou, ne porraient etre couronnes d'un succes complet. La
responsabilite de cet insucces incomberait alors à 1'Organisation des Nations Unies.»
Nous pensons que devant cette situation la responsabilite des politiciens,des hommes d'Etat des savants et des philosophes grandit.II s'agit dune ethique et de ses principes en matiere de la paix mondiale que
regionale.L'autorite de la science doit etre utilise avant tout les principes de 1'ethique de la science parmi 1'opinion mondiale. Car 1'ethique de la science ne suffit pas à elle meme et n’est pas en mesure de remplir la fonction de regulateur essentiel de la - connaissance scientifique et philosophique ou politique. Pour etre efficase, les principes ethiques de la science doivent non seulement denoncer les criminels de guerre, pour traduire la volonte de paix des peuples, mais aussi de lutter contre la militarisation de la science qui traduit les tentatives des milieux imperialistes. C'est pourquoi les criminels de Guerre Chimiques et Nucleaires ne sont pas seulement des colonialistes et les fascistes irakiens, iraniens et turcs,mais aussi ils sont des pays imperialistes qui nourisent les guerres. Parce que la guerre West pas terminee. La resolution 598 du Conseil de Securite de 1'ONU est un jeu dans le nouveau partage du Kurdistan. Sans la resolution de la question du Kurdistan pas de Paix au Moyen et au Proche Orient.
D'abord que propose la resolution 598 du Conseil de Securite de de 1'ONU? Quelle est la politique d'Iran et d'Irak en matiere des droits nationaux et democratique du peuple Kurde? Quelle sera la responsablite de 1'ONU dans la mesure ou les partis politiques kurdes Wont pas participe aux negociations du reglement de la paix? Cela ne represente pas le contenu des rapports reciproques qui existent entre les pays imperialistes avec 1'Iran 1'Irak et la Turquie? Qui peut empecher de la guerre si le peuple kurde a decide de continuer à la lutte pour la liberte et 1'independance du Kurdistan?
Pour repondre à ces questions nous examinerons dans un premier temps, 1'originalite de la resolution 598 du Conseil de Securite de 1'ONU, et puis la politique d'Iran d'Irak et de la Turquie et puis la responsabilites des scientifiques et des intellectuels doit etre à cote du peuple Kurde et des tous les peuples opprimes du monde entier.
 
Ce que propose la resolution 598 du Conseil de Securite de 1' ONU.
Cette resolution demande «qu 'en tant que premier pas sur la voie du reglement negocie, 1'Iran et 1'Irak cessent immédiatement le feu, arretent toutes hostilites au sol, en mer et dans les airs et retirent sans delai toutes leurs troupes sur les frontieres reconnues sur le plan international.» Le Dictateur Saddam Hussain accepte cette proposition comme « retrait total et inconditionnel des troupes sur les frontieres reconnues sur le plan international ; ( tire du discours prononce le 17 juillet 88)» mais qui peut avoir la confiance à ce dictateur fasciste Saddam Hussein qui proposait  « non-­ingérence dans les affaires interieures, respect par chacune des parties du choix de fautre partie » si cela a prepare ouvertement le genocide du peuple Kurde en Irak et en Iran?
« Dans ces conditions, les efforts de Votre Excelllence visant à la realisation de la resolution 598 revetent une importance toute particuliere» a conclu Sayed Ali Khamenei, president reactionnaire d'Iran.
Selon le dictateur Saddam, « 1'Irak et 1'Iran doivent jouer un role positif dans la resrauration de la stabilite et de la securite dans la regiuon du golfe Persique.» Cela represent une hypocrisie totale et une demagogie fasciste, car les trois dictatures sont la cause reelle de 1'insecurite dans la region ce sont ces dictateurs qui pratiquent le genocide du peuple Kurde.
Si on analyse bien du point de vue des interets economiques des pays capitalistes 1'article 7 et 8 de resolution du Conseil de Securite de 1'ONU est tout à fait claire:
«7.Reconnait 1'empleur des dommages caus6s lors d'un conflit, et celle des efforts indispensables à la reconstruction, avec une assistance internationale adequate, apres la fin du conflit, etprie a cet egard le secretaire general de nommer un groupe d'experts en vue d'examiner la question concernant la construction et de presenter un rapport au Conseil de Securite. S. Prie egalement le secretaire general d'examiner, en consultation avec 1'Iran et 1'Irak »
EVIN CICEK –Quelle étaient  les propositions  du PDK Iran?
Dr Ali KILIC-Premierement, le resultat que cette guerre n'a vraiment aucun sens. Deuxiemement Il y a les pertes humaines rien que ne peut pas mesurer.Mais quand au peuple Kurde, il est sacrifie tres ouvertement par les forces fascistes et imperialistes et le peuple kurde qui mene une lutte contre 1'Irak et contre 1'Iran connaitra-t-il ces frontieres desclavage« reconnues sur le plan international » qui a pour but le nouveau partage du Kurdistan? Cela signifie que les gouvernement irakien, iranien , turc sont prets de massacrer le Peuple Kurde.
Troisiemement « d'envoyer un groupe d'observateurs de 1'Organisation des Nations Unies afin de verifier, de confirmer et superviser le cessez -le-feu et le retrait des troupes et prie aussi le secretaire general d'entreprendre les mesures necessaires, en consultation avec les parties, et de presenter son rapport au Conseil de Securite » mais la delegation des Nations Unies a-t-elle verifier le massacre de Halabja et les armes chimiques utilisees contre le peuple kurde? Et le Seeretaire General a-t-il entrepris « les mesures necessaires en consultation » avec les organisations Kurdes? Presentera-t-il dans son rapport les forces armees irakiennes et raniennes sur le sol du Kurdistan?
Au fond la verite de ces choses est simple.Si la dictature fasciste militaire de Turquie s'oppose a fenvoie d'une commision en Irak pour enqeter sur 1'emploi d'armes chimiques par 1'armee irakienne, alors cela signifie que la Turquie aussi avait utilisee d'armes chimiques contre le peuple Kurde conformement aux traites militaires signes entre les deux pays.Si non, pourquoi le gouvernement turc sera contre 1'envoie une mission d'experts pour examiner les refugies kurdes en Turquie? « Si la dictature turque est si sur de la bonne sante des Kurdes, ecrit 1'Humanite, on ne voit pas pourquoi elle veut emepecher 1' ONU de partager son optimisme.» Cela pose evidemment des questions politiques et philoso­phiques sur la question de la responsabilite scientifique des savants, des chercheurs, des intellectuels et des dirigeants politiques.
 
EVIN CICEK –quelles sont Les questions philosophiques que vous avez  posées?
DR Ali KILIC –on peut poser  les questions suivantes aux philosophes et aux savants  et aux intellectules occidentaux. Que pensez vous des nouveaux Hitler en France, en Irak, en Iran en Turquie au Chili, en Affrique du Sud? Que pensez vous de la production des armes chimiques et nucl6aires ? Que pensez -vous de 1'extermination de la population Kurde a Halabja par le regime fasciste de Saddam ? Que pensez vous de votre gouvernement qui d6livre des armes chimiques en Irak en Iran pour massacrer un peuple qui ne dispose pas d'aucune arme que la lutte pour sa liberte et son ind6pendance nationale ? Que pensez vous des savants, des scientifiques, des chercheurs, des techniciens de votre pays qui participent a la production des armes chmiques pour empecher a la liberation des peuples opprimes? Alors que la condition essentielle, decisive, de la realisation des droits des peuples est la suppression de la menace d'une guerre nucleaire, le passage au desarmement, la creation des conditions de paix pour 1'humanite. Que pensez vous que votre arme atomique ne represente pas seulement un danger pour nous, mais elle represente un danger pour vous, pour vos peuples civilis6s, vos savants, vos chercheurs, vos travailleurs pour-tous-1es peuples du--monde-entier? Pensez vous a 1'idee de « la terre » qui « est notre maison commune, la Seule. Il s'est accumule tant d'armes qu'on peut reduire en poudre plusieurs planetes comme la notre.Parviendra-t-on conjurer la catastrophe mondiale, ou bien serons- nous la derniere generation de terriens a voir les etoiles?» Que pensez vous a la disparition de la population de Halabja au Kurdistan Sud disparue comme Hirochima et Nagasaki exterminee par les armes chimiques et nucleaires?
Evin Cicek –Quelle est votre approche  du point de vue  de L'ethique de la science et de la pratique scientifique?
 
Dr Ali KILIC- Notre epoque est 1'epoque de 1'atome et de 1'ordinateur. On date generalement, le debut de la revolution technologique et scientifique au milieu du XX.siecle, sans pecher contre la verite, on pourrait citer une date plus precise, une date qui fait honte a ce moment la creation qu' est la civilisation humaine, celle des exploisions atomiques d'Hiroschima et de Nagasaki, la guerre du Vietnam il faut ajouter le genocide au Kurdistan. Cela pose la responsabilite scientifique et philo- sophique des philosophes face a ces crimes et aussi a la responsabilite des scientifiques du XX e siecle face a 1'utilisation technologiques des armes nucleaires contre les peuples opprimes y compris le peuple Kurde.
 
Du point de vue de la responsabilite scientifique et de 1'ethique de la science, les philosophes ont des taches a resoudre; d'analyser la situ­tion concrete du monde,de mettre fin la collaboration de la philosophie avec les milieux reactionnaires, de distinguer tres radicalement la philosophie de la politique d'eclairer les taches de la philosophie sur le plan theorique et pratique, de determiner les normes et les principes des valeurs ethiques et philosophiques face au genocide des peuples et d'agir avec les principes de 1'ethique de la science, de developper 1'humanisation des sciences.
La pratique scientifique a double sens: D'une part la science modifie les conditions de vie et de 1'homme.Elle n'a change seulement les conditions objectives et subjectives mais les moyens, les instruments de la transformations de la societe. D'autre part, 1'utilisation technologique du savoir, de la science reste dans les mains des classes dominantes qu'elles utilisent pour la domination politique, pour la geurre, pour maintenir les regimes fascistes. A ce sujet, fexemple d'Heidegger, des scientifiques qui ont travaille pour Hitler esr un exemple flagant. Tous le monde sait que le fascisme avait cree toute une industrie-du crime.« Le crime et la cruaute par toute sorte de procedes y compris le passage par les armes, la pendaison, 1'intoxication par le gaz, la mort par inaniation...Le passage a tabac, des tortures en tous genres, les hommes servant de cobayes pour experinces medicales et autres procedes »(6).
La question qui se pose est savoir quelle etait la responsabilite des savants, des intellectuels, des chercheurs, des scientifiques face au danger du fascisme ? Quelle est la place de la lutte des savants, des chercheurs, des scientifiques de nos jours face au genocide du peuple kurde? Pouvons -nous etre a cote des peuples qui ne veulent rien d'autre qu'exister sur sa terre natale ou voulons nous produire d'armes chimiques a delivrer aux criminels pour massacrer un peuple sans defense, ou prenions nous nos places dans la lutte humaine?
 
EVIN CICEK-Que pensez vouz  des philosophes  comme M.Heidegger?
Dr Ali KILIC -Pour repondre à ces questions, je prendrai 1'exemple que j'ai deja cite dans le Monde (7) sur M.Heidegger et le nazisme. Tout le monde sait que M.Heidegger est tres connu en France et en Europe occidentale.Il est entre dans les programmes de nombreux departements de philosophie des differents pays.C'est un fait simple mais aussi complexe,
car il etait un ideologue du nazisme. Cela pose evidemment une question sur une situation contradictoire. Comment les philosophes farangais, allemands, anglais qui ont mene une lutte dans la resistance contre le fascisme allemande peuvent mettre la pensee nazie comme 1'objet des commentaires philosophiques sans savoir qu'il etait un ideologue du nazisme? comment les philosophes francais peuvent repondre à cette situation contradictoire? Car ces philosophes se presentent à la fois des philosophes anti-fascistes, parce qu'il ont mene une lutte non seulement militaire mais aussi une lutte idelogique et politique contre le fascisme allemand pour la liberation de 1'Europe occidentale? On peut poser la meme question aux scientifiques turcs ou sovietiques qui sont recemment reunis à Ankara pour un Symposium sur Mustafa Kemal? Comment la pratique d'une philosophie nazie ou kemaliste est compatible avec fethique philosophique des philosophes? Si les philosophes ne savent pas le caractere nazie de la pensee de Martin Heidegger, ou le caractere anti- communiste et anti-kurde de la pensee politique de Mustafa Kemal alors ils ont enseigne le nazisme et le kemalisme à la place de philosophie?
L'engagement de Martin Heidegger est une honte pour la philosophie allemande et fengagement des intellectuels turc à la pensee kemaliste est une honte pour 1'humanite.
Penons d'abord 1'aspect simple de la question: Heidegger a repete dans le Der Spiegel du 31 mai 1976: « Le Fuhrer lui-meme est seul le present et 1'avenir de la realite allemande et sa loi » et il avait prononce un discours devant les etudiants à Fribourg le 12 novembre 1933:« ..la volonte de prendre à soi, les responsabilites de soi-meme, West seulement la foi fondamentale de la mise en oeuvre de son Etat national -socialiste. A partir de cette volonte deprendre de soi-meme ses propres responsabilites.. Seul le Fuhrer est la realite allemande d'aujourd'hui et de demain. Approfondissez toujours plus votre savoir. A partir de maintenant toute chose exige de la decision, et tout acte de la responsabilite. Heil Hitler! »(2). Devant les cris de SS Heidegger ce lui qui pose la question " Heidegger a-t-il ete nazi? Sa philosophie est-elle nazie?" West pas un philosophe, il continue à enseigner le nazisme dans le Departements de Philosophie. Cette maniere de philosopher West pas compatible avec 1'esprit du philosophe, par contre elle est un crime contre 1'humanite. Philosopher de cette maniere à notre avis est une participation directe aux crimes du fascisme allemand et detourner son dos a la responsabilite scientifique et philosophique de son siecle L'ethique philosophique et scientifique ne permet aucun philosophe de passer les limites de sa responsabilite philosophique. A partir de ce moment la, il est inutile de poser la question est-ce que Heidegger est un criminel nazi ou non ? La question se pose y-a-t-il une difference d'un criminel de type Heidegger et de ceux qui produisent des armes chimiques et nucleaires? Autrement dit ceux qui ont enseigne la philosophic nazie dans les departements de philosophic ont partage la" criminalite" de cc " Kurt Waldeim " de philosophic comme precisait J.Claude Beaune. Alors au nom de quoi nous pouvons nous donner la place d'un philosophe a un criminel si cc criminel produit des crimes contre fHumanite et des crimes contre les peuples?
La verite, c'est que dans le passe Heidegger a ete le membre du parti nazi pendant de 12 ans.Il a contribue ideologiquement et politiquement au developpement du fascisme en Allemagne a la discrimination raciale et fasciste.Il a defendu et applique 1'ideologie du fascisme dans le domaine de 1'universite et sacrifie la liberte academique et scientifique au regime fasciste de Hitler.Il a ouvert comme les plupart universitaires turcs les portes de nouveaux efforts au nazisme, d'y contribuer par 1'enseignement dans les universites aiiemandes.rieidegger reste comme un collaborateur des crimes du nazisme dans 1'histoire du monde.
Mais tous le monde sait que la politique colonialo-fasciste turco-irakienne et iranienne suit la tradition de la politique hitlerienne contre le peuple kurde.Les democrates, les intellectuels de ces pays qui Wont pas manifeste contre le fascisme et ont aide directement aux regimes politiques ont prepare le terrain pour le fascisme. Quant aux pays les plus avances comme la France, la Grande Bretagne et RFA n'osent pas de delivres les armes chimiques pour massacrer cc peuple le plus pauvre du monde, sauf quelques organismes nous ne voyons plus une reaction determinee contre la politique de leurs gouvernements.C'est un rapport entre le passe le present et 1'avenir. Car un philosophe ne peut pas rester indifferent face aux crimes commis par le regime de Hitler.Durant la periode du fascisme ou des millions d'hommes et de femmes, originaires de differents pays, soufraient dans des dizaines de camps de concentration ( Buchenwald, Dachau, Auschwitz, Maidanek, Sachsenhausen. etc.)implantes par les nazis dans toute 1'Europe. Leur espoir d'etre libres, d'echapper à la mort, etait liee à la defaite de 1'hitlerisme.Au cours des douze ans d'existence du Reich fasciste, quelque dix-huit millions de personnes de nombreuses nationnalites passerent par les camps de concentration.Plus de onze millions d'entre elles furent assasinees. Dans le camp de Sachesenhausen sur les 200.000 hommes qui avaient ete deportes, mais il n'y avait plus le jour de la liberation que 3000 detenus environ: hommes, femmes et enfants.Or,environ 100.000 personnes furent extermines .
EVIN CICEK –Mustafa Kemal face au genocide du peuple Kurde au Kurdistan Nord?
DR Ali KILIC Si on fait une comparaison sur le plan historique avec ceux qui s'est passe en Turquie et Allemagne à i'epoque ou Lenine avait soutenu Mustafa Kemal. En effet M.Kemal etait un continuateur du genocide du peuple armenien qu'il n'y          avait pas du caractere anti -imperialiste de son combat dans un sens exact, à ce niveau je ne partage pas 1'idee de Lenine selon laquelle il etait un revolutionnaire bourgeois, mais au contraire Mustafa Kemal etait un anti-communiste et anti-kurde primaire. Il convient de rappeler le discours qu'il avait prononce en tant que President
de la Republique   à 1'ouverture de la Grande Assemblee Nationale, nous parait tout à fait interresant du point de vue de la responsabilite des universitaires de Turquie et des pays socialistes qui ont tenu un symposium international sur lui.Il disait « s' il ya une etape la plus importante dans nos affaires interieures, c'est la question de Dersim. Quel qu'il soit le resulat il faut absolument supprimer, enraciner cet cible, à ce propos, il faut donner au gouvernement (de Celal Bayar) des pouvoirs illimites pour qu'il prenne des decision les plus urgentes.». Finalement apres ce discours de Moustapha Kemal 170.000 kurdes ont ete massacres dans la Revolte de Dersim de 1936-1938, et 35.000 personnes on ete exterminees et brulees à Marcik.Il est aussi tout à fait important la position de Stalien vis à vis de Hitler qu'il voyait un avenir dans le systeme fasciste de Hitler  et fonder un systeme national socialiste dans les frontieres d'Allemagne. Alors qu'en 1935 un an avant Mustafa Kemal, Hitler disait« 1'ennemi mortel, ennemi impitoyable du peuple allemande est et reste la France. Ce peuple qui tombe de plus en plus au niveau des negres, met sourdement en danger, par 1'appui qu'il prete aux juifs pour atteindre leur but de domination universelle, 1'existence de la race blanche en Europe.»(Mein Kampf,p.704).« L'Allemagne ne voit dans l’aneantissement.
EVIN CICEK –Avant de ce discours il y a eu le génocide  de Qoògiri?
Dr Ali KILIC , Absolument.Apres la guerre d'independance, la bourgeoisie turque s'etant emparee du territoire du Kurdistan de Turquie, en mettant a part les droits du peuple kurde et des autres minorites, s'est allee avec les pays capitalistes et imperialistes. Par le Traite de Lausanne signe en 1923 le Kurdistan a ete divise en quatre parties entre la Turquie , 1'Iran, 1'Irak et la Syrie. D'autre part ce partage a impose au Kurdistan un statut colonial, il a ete soumis a la domination dans les domaines de 1'exploitation, de 1'oppression et du genocide. A 1'interieur du pays 1'unite des peuples et des minorites ethniques a ete menacee surtout par trois ideologies et politiques nationalistes chauvines importantes. En premiere lieu, il s'agissait de 1'ideologie etatique colonialiste pronant 1'existence d'une « nation turque unique » dont « la souverainete appartient inconditionnellement a la nation turque .» La Grande Assemblee Nationale de Turquie est unique representant legitime de cette nation, c'est au nom de celle-ci qu'elle exerce son droit de souverainete.» Elle nie 1'existence d'une nation kurde independante, ce qui a provoque le retard du Kurdistan dans les domaines politique, economique, social, culturel. Cette ideologie etait la politique de la bourgeoisie turque, car 1'existence d'une majorite nationale et d'une nation devait justifier le droit a la creation d'un Etat unique sur le - temtoire vivaient des minorites ethniques importantes de la nation kurde opprimee. C'est pourquoi la parente historique, culturelle, linguistique et autre de la nation kurde et son subconscient d'affiliation ont ete exploites en faveur de cette politique reactionnaire et fasciste.
En deuxieme lieu, c'est la politique d'oppression nationale. Heritage de 1'autocratie et de la monarchie appuyee par les grands proprietaires fonciers, les capitalistes et la petite bourgeoisie, qui veulent ainsi « non seulement » preserver leurs privileges de classe et diviser les peuples et aussi conquerir le marche du Kurdistan et revendiquer la terre des autres peuples pour realiser de nouveaux genocides.
En troisieme lieu, c'est le nationalisme, le chauvinisme et le social chauvinisme turc qui representent un grand danger non seulement pour les peuples de Turquie, mais aussi pour les autres peuples de la region. En effet le social chauvinisme de la nation dominante turque, pousse et inspire par le panturkisme et le panturanisme sont inscrits dans la Constitution turque de la maniere:
« Par le nationalisme turc qui unit tous les individus en tout indivisible » Selon lequel turc.»
« Tout individu lie a l’Etat turc par les liens de citoyennete est
Donc, le peuple kurde et les autres minorites n'existent pas. Ceci se manifeste ouvertement dans la politique interieure et exterieure de Turquie.
Dans la politique interieure, depuis huit ans les peuples de Turquie comme le Chili, El Sanvador subissent une repression avec les attestation massives des chasses a fhomme, des pendaisons, des tortures, des peines a vie. La structure "juridique" d'un etat fascisto- neo- colonialiste a 1'encontre de tous les droits et de toutes les libertes fondamentales de 1'homme a ete mise en place par « des decrets emanant de cinq generaux putschistes, collaborateurs de 1'imperialisme USA et de 1'OTAN. La dictature fasciste militaire a transforme la vie quotidienne en un enfer, non seulement pour les peuples turc et kurde, mais aussi pour les peuples de la region. PLus de douze millions de kurdes vivent sans libertes en Turquie. La junte fasciste, en appliquant les decisions des firmes multinationales et du FMI, de la Banque Mondiale, a transforme la Turquie en une prison des peuples de fOTAN     et des classes dominantes.
Mais en 1982, Kenan Evren disait :« Un Etat d'abord, doit pratiquer le Droit et la Justice de fagon a donner confiance dans toutes les affaires de 1'Etat,afin d'exister comme tout indivisible avec son pays et sa nation et de transformer tous les citoyens en une masse sans classe ni privilege.»( Newspot, Information de Turquie, du 10 septembre 1982, Ankara.). Au fond cela constitue le fondement ideologique et politique du fascisme turc : La superiorite de 1'Etat et de la nation est un element du fascisme. Le fascisme en Turquie       n’est pas le fascisme classique de Benito Mussolini, ni de Hitler, ni de Salasar et de Franco. Darts ce sens la, le fascisme en Turquie est essentiellement 1'essence de la strategie militaire de 1'imperialisme  et de 1'OTAN dans une sorte de les ecrivains et la presse ne manifestent aucune reaction.Le problème n’est pas discuté en Turquie du point de vue de 1'égalité  des droits. Ainsi, meme la politique de 1'Etat n’est pas critiquee.On laisse toute possibilite de se developper a une forme de pensee c'est-a-dire a la defense de 1'ideologie officielle. Loin de traiter sur peid d'egalite les defenseurs de 1'esprit scientifique, on fait pression sur eux et les incarcere.» Dans son travail de recherche sur 1'ideologie d'Etat en Turquie, a savoir le kemalisme, tel qu'il exerce sa domination a travers les organes de 1'Etat- si 1'on met à part 1'existence de la nation opprimee, Besikqi nous montre les lignes de force de 1'hegemonie kemaliste.« Nous avons à faire à un fait social. Ce fait social, c'est la nation kurde.Ataturk, lui, West pas partisan dune solution democratique de ce probleme. Il s'engage pour une solution du probleme par la violence, la pression, la contrainte,la cruaute. C'est pourquoi il s'engage du cote d'une ideologie qui legitime 1'emploi de la violence.» Il ° faut demander aux academiciens de 1'Union Sovietique, de Pologne, de la Roumanie, et de la Yougoslavie, au moment ou les armes chimiques ont ete utilisees contre le peuple Kurde il n' y avait de possibilite d'organiser un symposium sur 1'interdiction d'armes chmiques? La verite c'est que les etats imperialistes qui delivrent des armes chimiques en Irak et en Iran detruisent le peupe kurde.Le genocide perpetre par le regime fasciste de - Saddam au Kurdistan C' est un exemple flagrant. Des milliers de Kurdes ont ete massacres par des armes chimiques delivrees par la France dont 1'utilisation est strictement interdite par des Conventions Internationales. C'est une des barbaries affreuses de toute 1'histoire mondiale. Non seulement regime irakien, mais aussi le regime reactionnaire iranien a vait utilise des armes chimiques contre le peuple Kurde.
Deuxieme probleme tres important c'est le caractere du regime turc et la nature des rapports des pays socialistes avec ce regime represente une contradiction totale de la politique marxiste.Il faut presicer d'abord le caractere du regime turc.
Tous le monde sait la resistance du peuple kurde contre le partage de sa patrie, contre le jung colonialiste,contre 1'oppression nationale pour le droit à 1'autodetermination a ete reprimee par la terreur et la barbarie en Turquie. Cela est inseparable de la situation du peuple turc aussi. Cette oppression est encore aujourd'hui exorbitante, mais le combat du peuple kurde continue sous 1'utilisation des armes chimiques contre 1'Irak, 1'Iran et la Turquie. ment de la France - Vernichtung Frankreichs- q'un moyen de donner enfin » au peuple allemand « sur un autre terrain, toute 1'entension possible.» (p.706).Mustafa Kemal defendait «la souverainete sans limite ni condition a la nation turque. Heureux celui qui peut se dire je suis turc et fier d'etre turc. D'apres la Constitution tout le monde est turc," tout turc nait libre, vit libre"..Ce que Hitler voyait dans 1'aneantissement de la France, les autorites turques voyaient dans 1'aneantissement des Kurdes. Le probleme est savoir combien les intellectuels turcs et des pays socialistes se trompent sans une analyse profonde et scientifique sur le caractere de 1'idelogie anti- communiste, anti-kurde, racsiste du kemalisme. Sauf le sociologue Dr Ismail Besik9i,le Professeur Y.Kuquk la situation des autres universitaires turcs face a 1'histoire est une facticite totale de la vie scientifique et academique. Comment pouvons nous expliquer la position des dirigeants de Bulgarie Socialiste qui a decore le dictateur Kenan Evren en tant qu'un candidat du prix de la paix Balkanique et « des savants de 15 pays, dont la Polonge, La Roumanie, L'U.R.S.S. et la Yougoslavie, ont pris part au Symposium international consacre d Ataturk tenu a Ankara »?« Que 30 rapports presentes par les participants etrangers au symposium, S on etefaits par les chercheurs sovietiques:».?Ce sont V.Danilov, G.Aliev, P.Mosseev, N.Kireev et Potshveria. ( Voir, Sciences Sociales,Revue trimesrielle de la Section des Sciences Sociales de 1'Academie des Sciences de 1'URSS,N°3,p.284,Moscou,1988,)Aucun scientifique,juriste, philosophe, sociologue, n'a pas pris la responsabilite scientifique devant les crimes du regime turc.Cela exige d'abord 1'analyse du systeme turc par un universitaire turc, puis le caractere du regime turc et la responsabilite des savants, des scientifiques das pays concernes.
« Du point de vue des interets de la recherche, que les Universites sovietiques et turques proclament leur appui aux "peuples opprimes" alors que cela est tres loin de la verite.« Cet aspect de 1'ideologie offlcielle est pris pour argent comptant.Pourtant les choses ne sont pas aussi simples.Mis a part son c^te scientifique, le probleme a aussi un cote ethique qui est le suivantaes reflexion~critiques sur le Kurdistan et la question des " peuples opprimes" sont passibles de poursuites. Il arrive frequemment que ceux qui s'occupent de ces questions-la soient envoyes en prison. Par contre, on accord tout le soutien moral et financier necessaire a ceux qui defendent 1'ideologie officielle edifiee sur des mensonges. L'Etat se sert souvent des proces judiciaires pour etouffer et reprimer les pensees qui critiques 1'ideologie officielle.Les Universites, les professeurs, violence et 1'application militaire par 1'armee en se basant sur la superiorite de 1'Etat et de la Nation turque en s'appuyant sur 1'ideologie des classes dominantes : le Kemalisme. Ce neo fascisme implique 1'unite totale de toutes les doctrines fascistes se basant sur le nationalisme turc qu'il n'est pas seulement un nationalisme bourgeois, c'est un chauvinisme bestial. C'est un systeme gouvernemental de banditisme politique, un systeme de provocation et de tortures à 1'egard de la classe ouvriere et des elements revolutionnaires de la paysannerie, de la petite bourgeoisie et des intellectuels. C'est la barbarie medievale et la sauvagerie. C'est une agression effrenee à 1'egard des autres peuples et des autres pays. Si les chercheurs de notre siecle cherchent 1'objet de la philosophie du crime, je pense que ce que nous voulons expliquer peut etre 1'objet de la criminologie contemporaine.
EVIN CICEK-Quelles sont vos conclusions?
DR Ali KILIC Premierement, les philosophes doivent travailler -sur1'utilisation d'armes chimiques dans une nouvelle conception de la criminologie contemporaine. Car avec les methodes ciassiques de ia criminologie bourgeoise, il est impossible de traiter les problemes poses par les contradictions de la nouvelle situation. Il ne s'agit non seulement d'une autre discipline scientifique de la criminologie en tant que science du traitement des crimes chimiques et nucleaires, mais aussi de creer une fondation juridique internationale pour juger les criminels de guerres chimiques et nucleaires avec 1'intervention dequelle il faut absolument garantir la securite du peuple du Kurdistan et des peuples du monde entier.
Deuxiemement, les scientifiques des pays occidentaux ne peuvent pas s'engager à la production des armes chimiques et nucleaires sans considerer 1'utilisation technologiques des connaissances scientifiques et qu'elles representent un danger sur la vie humaine.Cela depend de leur conception du monde, de 1'homme et de fethique de la science des normes et des valeurs de 1'homme qu'ils defendent et pratiquent comme un principe de 1'ethique de la science. Nous pensons que la science et la technique d'aujourd'hui permettent d'assurer sur la terre une abondance de biens, de reunir les conditions materielles pour la prosperite de la societe pour un
 developpment harmonieux de 1'individus.Alors que les activites scientifiques des chercheurs des pays occidentaux en tant que , recherches scientifiques, valeurs crees par leurs capacites techniques et scientifiques sont utilises contre les peuples. Ces pratiques ne sont pas compatibles avec les normes du Droit International.L'opinion publique mondiale sait que le Pacte de la Societe des Nations, la Declaration de 1927 sur les guerres d'agression, le Pacte Briand- Kellogg (1928), les Conventions de Londres de 1933 interdisaient sans equivoque aux Etats de recourir a la guerre pour trancher leurs ligites, considerant que la guerre comme un crime contre les peuples.
Troisiemement c'est precisement de ce postulat que se sont
inspires les tribunaux internationaux de Nuremberg et de Tokyo apres la Seconde Guerre mondiale, qui ont chatie les violateurs de cette norme de droit international.Mais de nos jours , le droit international contemporain classe les crimes contre les peuples non seulement le declenchement et la conduite d'une guerre d'agrresion, mais aussi toute propagande d'une telle guerre, toute utilisation des armes chimiques, est un crime contre les peuples, contre la paix internationale et contre 1'humanite. --Mais --quelle-- sera la reponse du droit international,des savants, des chercheurs des dirigeants politiques des pays occideniaux face aux c : nYes de notre alecle surtout face al'utilisation des armes chimiques contre le peuple Kurde? Si la Convention de Geneve interdit la production et la presence des armes chimiques « sur le territoire de chaque Etat participant, d'armes chimiques stock6es et leurs quantites, d'installations destin6es a la fabrication d'armes chimiques et leurs capacit6s de production » alors quelle voie peuvent choisir les savants, les scientifiques pour liberer d'une part 1'humanite du fardeau des armes d'extermination massives utilisees contre le Peuple Kurde et de la crainte d'une guerre chimique? Pouvons-nous donner toute notre liberte scientifique et academique et scientifique a la disposition de la liberation des peuples, de la paix, de famitie , de la fraternite et de la solidarite entre les peuples pour le droit a 1'autodetermination des peuples opprimes a disposer d'eux-memes ou bien a la creation de types nouveaux d'armes meutrieres qui aggravent le danger du conflit d'extermination mutuelle? Si non, la cr6ation de la fondation juridique internationale est une necessite de la responsabilit6 des scientifiques, des savants, des juristes et des d6mocrates de notre siecle.
               Quatrièmement les perspectives d'un nouvel humanisme est possible pour une collaboration scintifique entre tous les savants, des chercheurs du monde entier sur les question de 1' humanite.Les scientifiques du monde entier doivent creer une nouvelle organisation universelle pour la cooperation internationale dans 1'exploration et 1'utilisation pacifique de fespace et de la terre. Darts ce sens la, 1'utilisation des branches scientifiques en matiere d'armes chmiques ne sera pas utilisee contre les peuples, mais au contraire, des moyens cosmiques peuvent etre profitable aux populations de notre planete. Car « la paix entre les peuples, qui assure les conditions necessaires a 1'existence meme de 1'homme , est la valeur culturelle et politique supreme de 1'humanite.»
Cinquiemement„en,tant que intellectuel kurde, je m'adresse a tous les savants du monde entier, a tous les philosophes, a tous les chercheurs scientifiques, a tous les hommes d'etats, a tous les democrates les pays : j'appelle les savants du monde entier a joindre leurs efforte aux notres afin de preserver la garantie de la securite du peuple Kurde et de tous les peuples du monde entier, en ce moment la, les colonialistes utilisent les armes chimiques contre le peuple Kurde, realisent du genocide terrible. C'est une barbarie, une agression systematique.Cela determine le caractere des regimes qui ont declare la guerre chimique ouvertement contre notre peuple. Notre situation est inseparable de la situation de tous les peuples qui ont subi les memes consequences, sur tout les armeniens, les juifs et les africains, les indiens. Malgre cela notre peuple kurde mene une lutte difficile contre les regimes inhumains pour la liberte et 1'independance. Nous avons besoin de votresoutien international de tous les peuples du monde entier. Sans aucune doute , nous sommes sur de la victoire, avec laquelle le Kurdistan sera un pays de liberte, nos enfants seront libres, independants dans la societe mondiale et nous ne seront plus des refugies dans le monde. 7'ai deja pose cette pose cette question dans une these de Doctorat en philosophie des Sciences. Je pense que cette question de la nouvelle civilisation depende a la reponse de la philosophie, de la science de notre epoque et a la question de la liberation de 1'homme que je la pose dans une nouvelle conception de 1'humanite qu'elle est A la fois le monde social et objectif dans lequel nous vivons en tant que des individus concrets avec notre subjectivite,et A la fois le developpement de 1'individualite quin'a pas d'autre sens sans 1'humanite developpee que par 1'appropriation par nous memes de 1'ensemble de ces forces exterieures,par lesquelles nous avons cree notre propre fin. Le probleme est de savoir par quels moyens nous pouvons garantir la liberation de 1'homme du processus de production direct a la suite de la remise des fonctions de commande et de controle aux systemes automatiques, autoregulateurs ou la liberation de 1'activite du travail routine, sa transformation en un acte de creation dans une technologie qui peut devenir à la fois un instrument d'intervention autogestionnaire des hommes dans la vie et dans la societe informatisee;elle peut devenir à la fois un instrument de transformation des bases productives aux systemes automatiques, à la robotisation qui donnent un nouveau contenu au proces non seulement de la production,mais aussi aux rapports sociaux?
EVIN CICEK-Que pensez de l’nitiative  du Centre PEN Kurde?
Dr Ali KILIC-D’abord je félicite l’initiative et nous devons publier l’année prochaine le livre que j’avais préparé sur  ce genocidi chumique dont les criminels doievent etre executes en raion des crimes commis contre l’humanité et nous devions  entamer des procédures contre les criminels de Turquie d’Iran  et de la Syrie pour le meme sort.
Avec un grand optimisme humaniste je pense que la verite objective du monde reel oblige aux scientifiques de notre siecle d'etre à cote de la lutte du peuple Kurde contre les tyrannies. C'est une tache humaniste pour tous les savants du monde entier qui les oblige à lutter pour exister dans -ieur responsabilite scientifique.La- grande de la conquette de la raison humaine ne doit pas transformee en un moyen d'autodestruction des etres humains et de 1'Univers . Car aujourd'hui, un philosophe, un chercheur en sciences politiques ou une personnalite de culture ne peuvent pas rester indifferents au genocide du peuple Kurde.Je partage les preoccupations des philosophes des pays socialistes à ce sujet: « Il est criminel d'essayer de faire accepter au public  de 1'admissibilité, voire 1'utilite, d'un conflit nucléaire. Quinconque veut 1'epanouissement de la culture et 1'amitié entre les peuples doit reconnaitre qu'il n'existe pas d'alternative de la paix. Aucune neutralité s’est premise en la matiere. Chaque chercheur se doit de definir expressement sa position politique et morale, réposant sur la lutte active pour la paix, une grande confiance entre les peuples » (8)C'est une exigence necessaire qui est inseparable des droits legitimes du peuple Kurde qui lutte pour le droit à 1'autodetermination et de la fondation d'une Republique democratique socialiste unifie du Kurdistan et chaque kurdistanais et kurdistanaise sont prets à mourir au nom du bonheur de cet ideal humain.
Dr ALI KILIC  et EVIN CICEK  le 25-06-2006
BIBLIOGRAPHIE
(1), Karl Marx, Histoire des doctrines economiques, Tome ,11,pp.157-159
cf. H.Lefebre : Sociologie de Marx, p.93,Paris PUF
(2),T.Demirer, revolutionnaire democrate turc,exclu de sa nationalite par le regime dictatorial d'Ankara m'a ecrit cette lettre du Kurdistan Sud.
(3), Fran~ois Mitterrand, Lettre a tous les Fran~ais, Supplement au N* 28 du 13 avril 1988, pp 11-12, In La lettre de Communes de France,Paris,l988
(4),Michel Lescaut, Un rapport des Nations Unies s'abstient de Condamner
1'Irak In Le Monde du 29 Avri1 1988,p.7
(5), Dr.Abdul Rahman Ghasemlou, Lettre au Secretaire General de 1'ONU,
Kurdistan le 3 aout 1988
(6),Extrait 1'acte d'accusation du proces des grands criminels de guerre allemands a Nurenberg
(7),Le monde, le 9/03/1988,p.2 cf. Victor Farias, Heidegger et le Nazisme
Verdier, Paris, 1987,p.172
(8), _ La lettre ouverte des philosophes des pays socialistes In Sciences Sociales,1983, N°2, Moscou,p.193 REVUES
Sciences Sociales,
Revue Trimestrielle de 1'Academie des Sciences de fURSS, Moscou,1988 Milieux, Le Creusot,1987 N°30
Dirige par Jean Claude BEAUNE, Publie par fInstitut Jean Babtiste DUMAY VO, Voie Ouvriere, Revue d'information de La CGT, H, L'Humanite,
HD, L'Humanite Dimanche,
 
 
Bibliographie
(1) Karl Marx, Histoire des Doctrines economiques, Tome, Il,pp.157-159
Cf.H.Lefebre, Sociologie de Marx, Paris, PUF,p.93 (2), Franqois Mitterrand, Lettres a tous les Français,
Supplement au N° 28 du 13 avril 1988, P. l I-12 Paris, 1988
(3), La lettre ouverte des philosophes des pays socialistes,
In Sciences Sociales, 1983, N°2, Moscou, p.193
 
 

 

print

copyright © 2002-2005 info@pen-kurd.org